Mes séries du moment #10

Atypical

Nouvelle session de bingewatching !

Atypical

Atypical est une série Netflix, encore une, plutôt réussie. Cela aurait pu être une énième série sur l’adolescence et ses problèmes : l’amour, l’amitié, la relation avec les parents… à un détail près : le protagoniste de l’histoire, Sam, est un adolescent atteint d’une forme d’autisme. Les relations avec les autres sont donc forcément différentes, atypiques. Il se met à la recherche d’une petite amie, mais ce n’est pas aussi simple que cela. On suit également, en parallèle, les aventures (et les déboires) quotidiennes des membres de sa famille : sa mère très protectrice, son père qui essaye de faire comme si tout était normal, et sa sœur, qui découvre l’amour. Tout ce petit monde est particulièrement attachant, c’est doux et sympathique. Pas prise de tête, Atypical change les codes sans nous déboussoler pour autant. L’autisme devient concret et réel, mais également les questionnements et les « problématiques » liés à sa famille et les relations avec les autres. La famille de Sam est un petit cocon dans lequel on se sent bien.
Une saison 2 est déjà annoncée !

Everything sucks!

Everything sucks!

Fort du succès de Stranger Things et de son élan nostalgique qui a tant plu, Netflix a saisi l’opportunité pour créer une nouvelle série : Everything sucks! L’action se passe ici dans les années 90, et pour moi qui ai grandi à cette période, j’attendais avec une réelle impatience ce « revival ». Mais la mayonnaise est vite retombée. La série est franchement sympathique, mais elle ne nous transporte pas autant que je l’aurais voulu. Je ne me suis pas vraiment retrouvée dans cette nostalgie. Peut-être parce que cela se déroule aux Etats-Unis, ou plus simplement parce qu’il ne suffit pas d’un walkman et d’une chanson d’Oasis pour vraiment s’imprégner d’une époque. L’ambiance dépeinte ressemble finalement à celle que l’on peut trouver dans des séries d’adolescents.
Pour l’histoire en elle-même, elle st assez simple, on suit deux groupes d’ados : les « cools » et les « geeks » et lorsque tout ce beau petit monde doit cohabiter et travailler ensemble afin de produire quelque chose, cela donne un mélange détonnant et décalé. Le rendu est sympa et parfois drôle et les thèmes abordés sont ceux d »une jeunesse qui se cherche. J’ai l’impression que tout y est un peu caricatural et plat. C’est réellement dommage.
Ce n’est franchement pas la série de l’année, mais si vous avez quelques minutes à perdre, vous pouvez les consacrer à Everything sucks! 10 épisodes de 20 minutes, c’est rapide et sans prise de tête.

The night manager

The night manager

Si je vous dis Tom Hiddleston et Hugh Laurie (Dr House), j’attire votre attention n’est-ce pas ?
Une série, plutôt méconnue du grand public, a su réunir ces deux grands acteurs et c’est très réussi ! Ce qui aurait pu être un bon film d’espionnage devient une excellente série qui prend le temps de placer les personnages et sa mise en scène. L’action est un peu lente à se mettre en route au départ, mais dès que cela part, cela devient vraiment prenant et intéressant ! On vibre pour l’acteur principal, les risques pris et les rebondissements. Les acteurs sont vraiment bons, la photographie impeccable, c’est super propre et rondement mené.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *