Mes séries du moment #8

The Deuce

The Deuce

The Deuce n’est clairement pas une série à mettre entre toutes les mains. Je préfère vous prévenir. Le thème abordé, déjà, ne plaira pas à tout le monde. Mais aussi sa façon dont il est traité.
The Deuce est une plongée dans l’univers de la prostitution et l’émergence de la pornographique dans les années 70 et 80 aux Etats-Unis. La série a été créée par David Simon, aussi créateur de l’une des meilleures séries de tous les temps selon certains : The Wire.
On reconnait bien son style finalement, il n’est pas du genre à prendre des pincettes. On entre dans le vif du sujet, on est confronté aux problèmes, c’est toujours un peu cru, mais juste. The Deuce est une série qui n’a pas peur de montrer les choses. La prostitution y est beaucoup abordée, mais aussi le climat social et politique de l’époque : l’immobilier, le racisme, la drogue… Le casting est impeccable et la photographie impressionnante. On est plongé dans l’ambiance et l’univers, il y a une très belle esthétique.
On peut cependant lui reprocher quelques petites choses, une certaine lenteur dans les séquences, un manque d’action
on ne peut pas dire que la série soit passionnante, comme certaines autres peuvent l’être, mais elle est juste.

Gunpowder

Gunpowder

On ne va pas se mentir, on est là pour se dire les choses franchement : si j’ai regardé cette série c’est uniquement pour son acteur principal : Kit Harrington. Si vous regardez Game of Thrones, vous le connaissez sous le nom de Jon Snow. Et comme je sais que nous ne sommes pas prêts de le revoir dans ce rôle (pas avant 2019 snif), j’en ai profité pour regarder une mini-série où l’acteur officie.
Il s’agit d’une très courte série, seulement 3 épisodes (d’1h malgré tout), qui se déroule en Angleterre au 17e siècle, en pleine guerre des religions. Bon, autant être claire, cela ne m’a pas passionnée. L’univers est pourtant intéressant et l’ambiance plutôt fidèle et intéressante. Mais je ne suis pas arrivée à me passionner pour cette série et ses personnages. Il y a parfois quelques longueurs, parfois des scènes de combat comme on les aime, mais rien de bien transcendant. Si jamais vous avez trois heures à tuer, pourquoi pas. Sinon, il y a mieux…

Nashville

Nashville

J’ai commencé cette série un peu au hasard, comme ça, pour voir. Et depuis je n’arrive pas à décrocher. Je n’en suis qu’à la saison 1 pour le moment (alors qu’actuellement la série en est à sa sixième saison), mais j’aime déjà. Cela ne va pas devenir l’une de mes séries préférées, mais elle est plutôt sympa, et beaucoup d’éléments qui font qu’on a toujours envie d’aller plus loin : de l’amour, des tromperies, des retrouvailles, des compétitions… Le tout sur fond de musique country (mais pas ringarde, ne vous inquiétez pas !) et bien sûr des valeurs bien américaines. Les deux actrices principales sont parfaites dans leur rôle.
Si vous aimez la musique et les grandes histoires comme seuls les américains savent le faire, Nashville est fait pour vous !

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *