Mes séries du moment #22

Black-ish

Ma petite favorite de ces dernières semaines ! Black-ish suit une famille afro-américaine plutôt aisée et sans problème, grande maison, bons travails, bonnes écoles… Le père s’inquiète un jour de ne pas transmettre assez de culture et d’identité « noire » à ses enfants, qui ont été élevés comme des américains lambdas, dans des beaux quartiers. Je vous rassure tout de suite, c’est une série humoristique qui aborde une multitude de sujets, pas du tout quelque chose de pesant. C’est très marrant, toujours bien amené (plus ou moins) et on trouve toujours des réponses aux interrogations. C’est super intéressant de voir le point de vue de chacun, avec leur éducation, leur vécu et leur histoire. On est très loin des clichés (même s’ils sont parfois utilisés pour parler de différents sujets) et c’est très divertissant. Malgré ses 4 ou 5 saisons, la série ne perd jamais son rythme ni son humour décapant.

Umbrella academy

C’est la série du moment de Netflix et le succès est mérité. Umbrella academy est tirée d’une bande dessinée du même nom et met en scène 7 enfants fantastiques tous nés le même jour, de mères différentes qui n’étaient pas enceinte la veille de l’accouchement. Ces enfants sont récupérés par un milliardaire et sont dotés de super-pouvoir. Enfin, sauf une, qui semble n’avoir aucune capacité surnaturelle.
Dans la série on les retrouve à l’âge adulte, alors qu’ils se réunissent pour faire face à un événement familial. Chacun s’est plus ou moins perdu de vue et a continué sa vie, en usant ou abusant de leurs pouvoirs.
Ce qui est intéressant avec ces personnages, c’est qu’ils sont perfectibles. Loin d’être parfaits, ils ont tous leur faille et semblent perdus, égarés psychologiquement, notamment à cause de leur père et de leur relation. L’histoire est passionnante et plutôt bien construite, plusieurs intrigues se superposent et grâce à des souvenirs et retours en arrière, on en apprend plus sur leur passé respectif. Grâce au personnage de Klaus (mon chouchou), on rigole parfois, mais le but principal est tout de même la baston ! On ne s’ennuie pas, même si on a connu des séries plus haletantes.

Poupée russe/Russian doll

Vous avez peut-être vu tourner la bande annonce de cette série Netflix. Le pitch de départ est original, même s’il a déjà été traité. La série met un peu de temps à se mettre en place mais prend un véritable virage après les deux premiers épisodes (et heureusement). Avec ce rebondissement inattendu, elle prend enfin tout son sens et devient (enfin) intéressante. Ne vous laissez pas endormir par les premiers épisodes, la suite vaut le coup d’œil !

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *