Mes séries du moment #37

Unorthodox

Une série poignante et révoltante que je ne pensais pas aimer autant. Je partais avec un « mauvais » à priori (moi et la religion ça fait 2), mais on apprend finalement pas mal de choses, on suit de très près les rites et la vie quotidienne de la communauté des juifs orthodoxes de Williamsburg, à New York, sans jugement ou dépréciation. La mise en scène est assez douce, mais on comprend vite le besoin de liberté et d’émancipation de l’actrice principale (la série est basée sur une histoire vraie). Le rôle de la femme et sa condition au sein de cette communauté est particulièrement dérangeant et révoltant. La « confrontation » des cultures est intéressante et on se rend compte que tout n’est pas blanc ou noir de chaque côté.
La série est assez courte et demande à être vue !

Locke & Key

Une série tout à fait passionnante mêlant enfants et surnaturels. Ah cela vous rappelle quelque chose ? Stranger Things ? 
Non celle-ci n’a rien à voir, il serait dommage de les comparer. Ici, nous avons à faire avec une fratrie/famille, qui va de l’adulescent à l’enfant, en passant par une ado, qui découvrent des clés magiques dans leur maison.
La photographie est très jolie, bien réalisée, et j’ai trouvé que les acteurs jouaient plutôt bien. La série ne manque pas de rebondissement et d’aventure. Il se passe beaucoup de choses, beaucoup de thèmes sont abordés mais ne sont pas approfondis. On se pose pourtant beaucoup de question mais on ne rentre jamais en profondeur, tout semble « normal » et courant. Tout n’est pas logique ou réfléchi. Et la magie est nettement sous utilisée !
On passe malgré tout un bon moment. 

Vingt-cinq

Je ne vais pas tourner autour du pot 107 ans : cette série française m’a laissé de marbre. Peut-être parce que je n’ai plus 25 ans (mais ce n’est pas si vieux pourtant !). Mais je ne me suis retrouvée dans aucun des personnages. Les thèmes abordés sont pourtant actuels mais on frise souvent la caricature et l’ennui. Tout ça manque de charisme, de punch, de réalisme, d’envie, de passion. Ce n’est malheureusement pour moi clairement pas une réussite, que je me suis forcée à terminer. 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *