Mes séries du moment #12

Atlanta

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas partagé mes séries du moment. L’une des principales raisons est que j’ai rattrapé les dernières saisons de séries déjà bien entamées et que tout le monde connaît. J’en ai aussi profité pour élargir mon « catalogue » avec 4 nouvelles séries. Mais le bilan est mitigé : deux m’ont réellement plu, les deux autres m’ont laissé dubitatives.

Atlanta

La première que j’ai vraiment aimé s’appelle Atlanta. J’en avais entendu beaucoup de bien mais ce qui m’a décidé, c’est le clip réalisé par le réalisateur/acteur de la série : Donald Glover, aussi connu par son nom de rappeur Childish Gambino. Il s’est récemment fait « remarqué » pour son titre This is America. En voyant le message porté par ce clip et son retentissement, je me suis dis que c’était le moment ! Je connaissais déjà Donald Glover pour son rôle dans la série Community.
Atlanta suit le quotidien d’Earn, un jeune en situation précaire, qui devient le manager de son cousin Alfred, un rappeur qui s’est récemment fait connaître et qui monte, petit à petit. Ils sont suivis par un troisième acolyte, Darius.
La série dépeint, avec un rythme assez tranquille, les problèmes actuels de la société américaine, les tensions sociales, le racisme et les problèmes d’argent qui vont avec. Tout n’est pas si facile, mais malgré tout, ce quotidien parfois noire, où l’instinct de survie est prédominant, sait rester positif et poétique.
Il s’agit d’une très jolie série, parfois drôle, toujours sincère et très intéressante.

Sneaky Pete

Sneaky Pete

Celle-ci aussi je l’ai adoré ! Je ne savais pas à quoi m’attendre en la commençant, mais je suis finalement tombée sur une petite pépite méconnue de beaucoup. Pour moi, cette série et son histoire sont digne d’un film de « bandit », d’escroquerie.
Marius Josipovic, un petit malfrat, purge une peine de prison en compagnie d’un collègue de cellule très… bavard ! Il lui raconte sa vie, son passé, sa famille… Alors, au moment de sortir, Marius a une idée : pour se faire oublier dans son ancienne vie (il a plusieurs dettes…), il décide de se faire passer pour son compagnon de cellule Pete auprès de sa famille, qui ne l’a pas vu depuis de très nombreuses années. Le leurre est parfait et la famille se fait prendre.
C’était sans compter l’aptitude de Marius/Pete à se fourrer dans des situations improbables qui vont vite le dépasser.
J’ai vraiment adoré cette série, le personnage principal est juste parfait : un filou qui pense à tout et manipule avec brio tout le monde. Il sait se montrer sympathique sans faire beaucoup d’états d’âmes. Il va tomber sur une famille aussi dingue et bancale qu’attachante. Il y a de très nombreux rebondissements qui font de la série quelque chose de très rythmé, sans temps mort. Je vous la conseille !

Crazy ex-girlfriend

Crazy ex-girlfriend

Rebecca, une avocate brillante qui travaille (beaucoup trop) dans un grand cabinet ne-yorkais, tombe un jour nez à nez avec son amour de jeunesse Josh. Elle plaque alors tout pour le rejoindre en Californie, dans sa petite ville d’origine, et décide de prendre un nouveau départ.
Autant vous dire que cette série est à l’image de son actrice principale : un peu déjantée. C’est vraiment très sympa, léger, humoristique et surtout… chantant ! Chaque épisode est ponctué d’au moins 2 ou 3 chansons, en rapport avec l’histoire, et avec des paroles toujours bien trouvées et drôles. Cette partie est vraiment une réussite, même si ce n’est d’habitude pas du tout ma tasse de thé. Les personnages sont loufoques et tous jubilatoires, mais surtout, la série devient intéressante au cours de ses différentes saisons car elle aborde d’autres sujets, un peu plus sérieux que le reste.
J’ai regardé d’une traite les 3 saisons sorties, mais je ne continuerais pas les prochaines. La partie chanson m’est vraiment devenue insupportable (mais c’est vraiment personnel !) et le scénario prend une tournure qui me plait moins. Il ne me passionne plus vraiment.

SMILF

SMILF

C’est vraiment très rare que cela m’arrive, mais je ne suis pas arrivée à venir au bout de la première saison. J’ai abandonné en cours de route. Je ne suis pas arrivée à me passionner pour cette mère célibataire dont le quotidien n’est pas rose. Le scénario est pragmatique, la situation précaire et les problèmes bien réels, mais les épisodes n’ont ni queue ni tête. C’est un détail qui ne me dérange pas d’habitude, mais là, je ne sais pas pourquoi, je n’ai pas eu la force de continuer.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *