Mes séries du moment #15

Good girls

Good Girls

Good Girls est une série atypique où l’on suit le quotidien de trois femmes, trois mères de famille au bled de la crise, qui organise un braquage pour subvenir à leurs besoins. Va s’en suivre plusieurs péripéties et rebondissements qui ne vont pas beaucoup les aider.
J’ai beaucoup aimé cette série et d’abord grâce aux trois actrices principales qui sont parfaites dans leurs rôles, elles sont à la fois touchantes et bad-ass, avec une sérieuse envie de renverser la société et le patriarcat. Il se passe plein de bouleversements et de rebondissements qui pimentent la série et font qu’on ne s’ennuie jamais vraiment pendant un épisode. Leur situation devient de plus en plus critique et elles s’enfoncent, petit à petit, dans un engrenage du pire. Il y a malgré tout un aspect comique et frivole qui font prendre la série avec un minimum de recul et de légèreté.
Vivement la suite !

The Marvelous Mrs. Maisel

The Marvelous Mrs. Maisel

Si vous avez suivi les récents Golden Globes, vous avez peut-être vu qu’une série a remporté tous les suffrages, en raflant deux titres : meilleure comédie et meilleure performance féminine dans une comédie. Il s’agit de la série The Marvelous Mrs. Maisel et je dois dire qu’avant cette soirée, je n’en avais pas du tout entendu parler.
J’ai donc profité de ces récompenses pour m’y coller. Et j’ai bien fait, car cette série est une petite pépite. Derrière cette création se trouve Amy Sherman-Palladino, déjà à l’origine de Gilmore Girls et Bunheads. Autant vous dire donc que je suis une grande fan de son travail ! J’aime toujours l’ambiance qu’elle dépeint, toujours agréable et positive.

Cette nouvelle série ne déroge pas à la règle. J’ai beaucoup aimé la temporalité (cela se passe dans les années 60 en Amérique) et l’ambiance générale qui en découle. Mais surtout, le propos le plus important de la série, derrière l’histoire principale, se trouve être très intéressant, avec un écho à certains mouvements actuels. L’actrice principale tente de s’émanciper dans un monde uniquement centré autour des hommes : elle souhaite prendre son avenir en main et devenir indépendante alors que tout l’en empêche. Elle est la femme parfaite, mariée et dévouée à un seul homme et à ses enfants et fait tout pour les combler. Elle prend même la peine de se maquiller juste avant le réveil de son mari pour paraître toujours parfaite à ses yeux. C’est heureusement aujourd’hui une époque révolue mais de savoir que ce genre de situation a réellement existé est assez cocasse.
Malgré tout, le message véhiculé est toujours hyper positif, avec une certaine candeur et bienveillance. C’est inspirant de voir une femme se démener pour s’émanciper, trouver sa voie et devenir indépendante. On a franchement pas envie que la série se termine tant on s’y sent bien, confortable et à l’aise.
J’attends avec impatience la saison 2 !

11.22.63

11.22.63

Imaginez que vous puissiez remonter le temps, que feriez-vous ?
Un professeur, incarné par James Franco, découvre, par le biais d’un ami, une faille temporelle qui le permet de remonter le temps et d’atterrir en 1960. Il va donc pouvoir influer sur le cours du temps et empêcher l’assassinat de Kennedy.

Cette série est tirée d’un livre de Stephen King et a été produite par JJ Abrams. Rien que ça. Le fait de revenir dans les années 60 aux États-Unis est assez plaisant, l’ambiance de l’époque est respectée et nous transporte immédiatement. L’intrigue est intéressante et permet de mieux comprendre l’assassinat de JFK et ses enjeux. Je ne connaissais pas vraiment les tenants et les aboutissants de l’affaire car c’est assez éloigné, mais cela permet de refaire une petite mise à niveau. Les personnages sont tous justes et n’en font pas trop. Il n’y a jamais de longueurs mais plutôt une tension permanente. Il ne s’agit pas d’une série d’action où il va se dérouler plein de rebondissements (quoi que), mais la tension s’installe dès le départ, tout peut basculer et s’arrêter à tout moment. C’est plaisant, propre, bien réalisé, ce n’est pas la série de l’année pour moi, mais je l’ai malgré tout apprécié.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *