Mes séries du moment #43

OVNI(s)

OVNI(s)

En voilà une série française réussie ! Quel bonheur. OVNI(s) est une création Canal+ qui se déroule fin des années 70, pendant la période de la conquête spatiale.
OVNI(s) a tout pour me séduire : une bande son efficace et originale, une plongée visuelle particulièrement réussie dans les années 70, un scénario et des acteurs convaincants.
Si les premiers épisodes stagnent un peu, la série prend vraiment son envol et se dévoile par la suite.
Qu’est-ce que j’ai aimé l’écriture, les dialogues (qui sont pour une fois naturels), le casting parfait et l’intensité. OVNI(s) arrive à mêler les genres, des petites enquêtes, une grande intrigue et surtout de l’humour et un côté décalé qui n’est pas pour me déplaire. Ce qui est fort surtout, c’est qu’OVNI(s) ne nous dévoile jamais où elle veut nous emmener. Si on est plutôt pragmatique dans les premiers épisodes, à la recherche d’explications scientifiques et concrètes comme le personnage principal, on se prête ensuite au jeu, à croire que l’on va forcément assister à une grande révélation.
Que vous aimiez la science fiction ou non, je vous conseille OVNI(s), d’abord pour ses acteurs et son ambiance.

Lupin Netflix

Lupin

Contrairement à beaucoup, je n’ai pas été séduite par Lupin. Je ne dis pas non plus que je ne l’ai pas aimé. Mais elle m’a laissé clairement indifférente. Omar Sy est un bon acteur, c’est indéniable, mais j’ai trouvé le scénario tellement « gros », tiré par d’énormes ficelles narratives, que cela m’a empêché de rentrer pleinement dedans. On dénombre bon nombre de facilités et d’incohérences, mais aussi et surtout un manque d’intensité qui l’empêche, selon moi, d’être une « bonne série ».
Malgré cela, il faut avouer que les adaptations des différents livres d’Arsène Lupin à la vie moderne sont plutôt bien trouvées et réalisées.
Je pense que je regarderais malgré tout la deuxième partie pour me faire une idée complète, mais je pars dans de mauvaises dispositions.

En thérapie Arte

En thérapie

J’ai voulu essayer de débuter En thérapie, la première série des réalisateurs Olivier Nakache et Eric Toledano, mais je pensais clairement tomber sur autre chose. Je n’ai pas plus aller au-delà des 5 premiers épisodes. C’est réaliste, très réaliste, et pas du tout feel-good comme je le pensais. Ce n’est clairement pas la meilleure période pour moi pour se plonger dans une telle série, qui ne fait qu’augmenter certaines névroses ou angoisses. Je re-tenterais quand je serais dans de meilleures dispositions !

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *