Mes séries du moment (#4)

Glow Netflix

Nouvelle sélection des séries que j’ai apprécié en ce moment. Et, je ne sais pas si c’est dû au hasard ou si c’est mon état d’esprit actuel, mais je me rends compte que j’ai regardé deux séries très « girls power », traitants de l’émancipation de la femme.

Glow Netflix

G.L.O.W.

Celle-ci je l’ai beaucoup aimé. GLOW, acronyme pour Glorious Ladies Of Wrestling, se base au départ sur l’histoire d’une actrice qui, dans les années 80 à Los Angeles, galère pour trouver un rôle. Elle finit par trouver un casting plus qu’atypique, puisque qu’il s’agit de devenir catcheuse pour une nouvelle émission télé. Une chose inédite à l’époque.
Par-dessus tout, j’ai vraiment adoré l’ambiance qui règne. Très kitsch, avec une pointe d’auto-dérision, l’image et la couleur des épisodes ont ce petit « je ne sais quoi » qui rend l’ensemble très frais et nostalgique. Le casting, majoritairement féminin, est excellent. Chaque actrice a sa spécificité et son originalité.
Que ceux qui n’aime pas le catch, ou le connaisse mal, se rassurent. Les premiers épisodes commencent en douceur, on apprend, en même temps que les actrices, d’abord les bases et la particularité de ce sport, avant d’entrer vraiment dans le vif du sujet. Les derniers épisodes sont beaucoup plus centrés sur le catch et les combats. C’est parfait pour les néophytes.

Mais cette série est avant tout une aventure de femmes. Des femmes qui luttent pour se faire une place et s’émanciper dans une Amérique patriarcale. Des femmes qui cohabitent et qui ont chacune leur vie et leur passé.

Une saison 2 est à venir. Je vous conseille cette saison 1, qui passe rapidement.

Good Girls Revolt

Good Girls Revolt

La seconde est encore plus significative en terme d’émancipation. On est ici dans le vif du sujet. Cette série se déroule à la fin des années 60 et s’inspire de faits réels. Elle nous plonge dans le quotidien d’un hebdomadaire américain (fictif) News of The Week. Dans cette rédaction, et comme dans beaucoup d’autres à l’époque, les femmes occupent un poste « d’enquêtrice », c’est elles qui font tout le travail : la recherche, l’investigation, la relecture. Les hommes eux, les « reporters », n’ont plus qu’à signer et à recevoir tout le crédit pour un bon article… Les femmes sont pourtant souvent plus éduquées et plus talentuses que les hommes et surtout beaucoup moins payées. Les enquêtrices de la rédaction vont donc tenter de se réunir et de s’unir afin de demander légitimement de la reconnaissance et le fait de travailler comme un homme.

Sans en faire trop, la série pointe du doigt les inégalités et les injustices que chacune des actrices principales ou secondaires peuvent vivre. Dès les premières minutes, on est confronté à ce problème et cette différence de traitement. De notre point de vue, à notre époque, c’est révoltant et on espère qu’une seule chose : que ces femmes arrivent au bout de leur revendication et qu’elles se fassent enfin entendre. Ici aussi, l’ambiance, les décors et les costumes font pour beaucoup et nous plongée entièrement dans une époque et un contexte historique.

C’est vraiment très intéressant et agréable à regarder. Il n’y a malheureusement qu’une seule saison de disponible : j’aurais aimé savoir la suite et voir les conséquences de ce soulèvement. Dommage.

Dans tout à fait un autre genre, mais dans la même veine, je regarde ÉVIDEMENT la nouvelle saison de Game of Thrones. Cette saison 7 semble mettre l’accent sur les femmes fortes et indépendantes, qui prennent du plus en plus de place dans la série. Elles semblent devenir les vraies héroïnes de la série, et ce n’est pas pour me déplaire !

Vous aimerez aussi

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *