Stranger things : ma série de l’été

Stranger things

Elle a animé tout mon été (enfin mes deux semaines de vacances…) et je l’ai aimé d’amour cette série ! Avant de commencer, j’en avais entendu beaucoup bien, genre c’était LA série phénomène de l’été. Mais moi, je n’aime pas trop qu’on me survende quelque chose, car en général je suis déçue. Donc je ne partais pas forcément conquise. Mais dès le premier épisode, j’ai tout de suite senti le potentiel, et finalement, je me suis faite happée par le phénomène, comme tout le monde…

strangers things

Les années 80 à l’honneur

La série se déroule dans une petite ville des Etats-Unis, dans les années 80 (1983 plus précisément). Un jeune garçon disparaît mystérieusement ; ses amis se lancent alors à sa recherche et tombent nez à nez avec « 11 », une jeune fille en fuite, dotée de super-pouvoirs.

Je ne vous dit pas tout, car vous le verrez dès le premier épisode, mais il s’agit d’une série fantastique, avec beaucoup de mystère et d’imaginaire. J’ai beaucoup aimé l’ambiance qui règne, toutes ces zones d’ombres, ces secrets, les années 80 et la culture américaine. Je me suis laissée prendre au jeu immédiatement. Cela fait tout drôle de se dire que c’était seulement quelques années en arrière, mais que beaucoup de choses étaient différentes.

La série remporte un énorme succès notamment grâce aux acteurs, tous (ou presque) inconnus, jeunes, frais et candides. Ils sont très bons dans leurs rôles.

strangers things

Je préfère vous prévenir, Strangers Things joue beaucoup sur l’angoisse, le suspense. C’est très prenant, cela ne fait pas forcément peur, mais on se prend au jeu. On est tenu en haleine, du début jusqu’à la fin.

Je ne regrette finalement qu’une seule chose : que la série nous promette une saison 2. Je ne crache pas dessus évidement, j’ai hâte qu’elle sorte pour la regarder. Mais j’en ai un peu marre de ces séries, excellentes, que l’on fait durer car le public en redemande. Pour moi, Stranger Things était parfaite pour une et unique saison. Tout était posé, l’ambiance, l’intrigue, tout. Elle pouvait se terminer ainsi, et rester une étoile filante que l’on aura aimer voir briller pendant quelques semaines.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *