San Francisco en 1 journée : c’est possible à vélo !

Ouest américain San Francisco Golden Gate

Au cours de notre aventure, à la découverte de l’ouest américain, nous sommes FORCÉMENT passé par San Francisco ! Il était impensable pour moi de ne pas goûter à l’air de cette ville où il fait bon vivre. On m’avait clairement loué ses mérites, me disant même qu’il fallait mieux oublier Los Angeles à son profit. Ce sont deux villes totalement différentes que l’on ne peut franchement pas comparer. L’ambiance n’est clairement pas la même mais les deux villes ont leur propre charme.
Je ne regrette vraiment pas de nous être arrêté, ce n’est pas un « coup de cœur » à proprement parler (pour cela, je pense que nous aurions du y rester plus longtemps) mais j’ai clairement été séduite. San Francisco est une belle ville, avec de sérieux atouts pour s’y plaire au quotidien. Les maisons victoriennes apportent beaucoup à l’identité de la ville. Je les ai toutes trouvées magnifiques, ces couleurs, cette diversité, ce style… j’aime tout ! On a l’impression de se balader dans une autre époque.
Nous ne sommes restés qu’une journée et demi, nous n’avons donc pas eu le temps de tout voir en détails mais nous avons malgré tout parcouru un bon petit bout de chemin. Et je préfère vous prévenir, tout ce que l’on peut lire sur les collines et les montées de San Francisco est vrai ! Je ne pensais pas me retrouver face à de telles pentes ! Les San Franciscains doivent avoir de bonnes cuisses pour survivre à leur propre ville.

La météo n’est pas très clémente à San Francisco, la ville est très souvent plongée dans un brouillard/une brouillasse qui n’est pas forcément agréable, surtout lorsque vous êtes en voyage et que vous venez de passer près de deux semaines dans des chaleurs intenses. La première demi-journée, nous avons eu de la chance, le soleil était au rendez-vous et il faisait très chaud. Mais le lendemain était totalement différent : nous nous sommes réveillés dans les nuages, avec une brume et une pluie fine. La pluie s’est arrêtée mais les nuages ne sont jamais remontés, nous n’avons pas revu le soleil de la journée. Le temps peut donc vite changer. N’oubliez pas d’emmener quelque chose de chaud (un pantalon et un sweat) pour votre visite de la ville, même si cela prend de la place dans votre valise, vous serez tellement heureux de les avoir !

Où dormir à San Francisco ?

L’offre hébergement dans une telle ville est évidemment immense, entre les hôtels, les B&B, les auberges de jeunesse et bien sûr AirBnB. Les prix peuvent vite grimper, selon la localisation de votre hébergement. Je vous conseille de rester dans le nord de la ville et de ne pas trop dépasser le quartier de lower haight (ou sur la même ligne) car la ville est immense et vallonnée.
Comme nous ne restions qu’une journée et demi, notre choix s’est porté sur du « pratique » et non du « sexy ». Notre hôtel ne fait clairement pas rêver, je sais qu’il ne vous séduira pas forcément, mais il reste une option judicieuse pour les courts séjours. Situé à la frontière du quartier chinois et du quartier italien, il est idéalement situé (à 20 minutes de marche du port), relativement calme, les chambres sont spacieuses et ont le mérite d’être propres ! La déco n’est clairement pas son atout et le petit déjeuner reste son principal défaut. À notre goût, il est beaucoup trop basique, ne comptez pas sur lui pour vous remplir le ventre pour démarrer une grosse journée.
Après une grosse journée à arpenter la ville, et arrivés près de l’hôtel, nous étions heureux de trouver des restaurants italiens et chinois non loin de là, nous avions l’embarras du choix !

Sam Wong Hotel
615 Broadway, San Francisco

Où déjeuner à San Francisco ?

Malgré un temps maussade, nous voulions manger quelque chose de frais et de léger. Avant de partir, j’avais repéré le restaurant Souvla, d’inspiration grecque et méditerranéenne. Les différents plats proposés peuvent être servis dans un bol ou en sandwich, dans une galette de blé façon wrap. Nous avons opté pour cette dernière solution, en ajoutant des frites et des pommes de terre sautées. C’était un pur délice, les produits sont de qualité et ça se sent. Le sandwich est composé de légumes coupés et marinés, d’une viande si vous n’avez pas choisi le végétarien, de fruits secs et saupoudré de fromage.
Le lieu est très sympa en lui-même et dispose de 3 adresses, situées chacune dans Mission District, Hayes valley et Alamo square. Très bien situées donc, vous ne pourrez pas les manquer !

Souvla
758 Valencia Street, San Francisco

Ouest américain San Francisco Souvla

Où dîner à San Francisco ?

Le soir, après une grosse journée de visite, nous étions clairement affamés et épuisés, sans grand courage pour faire quelques kilomètres de plus. J’avais l’intention de nous rendre au festival de food-trucks « Off the grid », situé au Fort Mason Center, près de la jetée. Il a lieu tous les vendredi soir sur un grand parking et accueille des dizaines de food-trucks, chacun spécialisés dans un domaine (pizzas, burger, homard, colombien, mexicain, chinois, cocktails…). Il y en a franchement pour tous les goûts !
Mais comme notre hôtel était un peu loin et que nous étions fatigués, nous avons joué la sécurité en nous promenant dans le quartier italien, non loin de notre hôtel. Et c’est complètement par hasard que nous sommes entrés chez Calzone’s, un restaurant italien. Beaucoup d’autres étaient déjà complet et nous ne voulions pas attendre. Nous avons tous les deux choisis la pizza 3 fromages, qui était réellement délicieuse ! Là encore, on sent que les produits sont au top et ils font clairement la différence. La pizza est un peu petite, avec une forme plutôt allongée, mais nous avons complété avec un dessert. J’ai d’ailleurs mangé l’un des meilleurs desserts : un cheesecake façon crème brûlée, un pur délice !! Frais, onctueux, vanillé et pas du tout bourratif, il était juste parfait ! On s’est franchement régalé lors de cette soirée. Les tarifs sont un peu élevés (sachant qu’il faut en plus rajouter le pourboire), mais dans une grande ville, dans un tel quartier, je ne pense pas que nous aurions pu trouver bien moins cher et aussi bon.

Calzone’s
430 Columbus Avenue, San Francisco

Comment visiter autrement (et rapidement) San Francisco ?

Comme nous n’avions qu’une journée complète à San Francisco et que nous souhaitions en découvrir le plus sur cette ville, nous avons opté pour quelque chose d’inédit : la location de vélos électriques. Et j’insiste bien sur le « électrique ».
Nous avons effectué cette réservation à l’avance, plusieurs semaines avant de partir, via le site Musement.com. Ce site regroupe et propose une multitude d’activités en tout genre dans le monde entier. C’est très pratique car de très nombreuses activités, de tout ordre, sont disponibles pour tous les prix. Gastronomie, dégustation, visite, visite guidée, billets coupe-file… et j’en passe !
Et vous pouvez ainsi réserver de nombreuses semaines à l’avance, sans devoir multiplier les sites et les billets. Pour San Francisco, nous avons hésité à réserver également une visite en bateau, mais nous ne savions pas si nous aurions le temps (finalement si !). Pour retirer sa prestation ensuite, c’est très simple et rapide. J’avais un peu peur que le site ne soit pas « connu » et reconnu auprès des organismes, mais nous n’avons jamais eu de problème ni de question, tout s’est extrêmement bien passé !

Lors de ma réservation j’avais opté pour des vélos « hybrides », je pensais que cela suffirait étant donné que nous étions en bonne condition physique. Mais c’était oublier que les pentes à San Francisco sont nombreuses et le dénivelé très important. Finalement, au bout d’une heure à galérer dans la ville, nous sommes revenus au point de location et échangé nos hybrides contre des électriques. Le tarif n’est clairement pas le même, mais l’expérience non plus ! Avec les premiers, nous aurions été déçus et limités dans nos déplacements, alors qu’avec les électriques, nous avons pu parcourir la ville sans jamais nous soucier des pentes, des montées ou des distances, et ce à une vitesse éclair ! C’est franchement impressionnant et super pratique ! Avant d’enfourcher nos vélos pour la journée, Blazing Saddles (l’organisme auprès duquel nous avions réservé nos vélos via le site Musement) nous explique comment les utiliser et surtout nous présente, via une courte vidéo, le trajet à prendre pour traverser le pont (le Golden Gate) et se rendre à Sausalito en toute sécurité. La vidéo détaille même les points de vue intéressants à ne pas manquer sur le trajet. Avant de partir, on nous donne même 2 tickets pour prendre le ferry (au cas où on souhaiterait le prendre, c’est 13$ le ticket et si, comme nous, vous ne les utilisez pas, vous devrez les rendre à la fin de journée pour ne pas devoir les débourser). Si vous souhaitez suivre le trajet conseillé par Blazing Saddles, je vous recommande de télécharger l’application de la marque sur votre téléphone, elle vous permet de suivre précisément le parcours, sans user votre 4G.

De notre côté, nous avions justement prévu de faire cette traversée à vélo du pont pour nous rendre dans le petit village de pêcheurs de l’autre côté de la baie. Seulement, dès le matin, le temps en a décidé autrement. Nous avons donc préféré privilégier la visite de la ville à vélo, histoire de voir si les nuages allaient se lever dans la journée (autant vous le dire tout de suite : non). Une grosse journée bien remplie nous a suffit pour quadriller la ville et ne louper aucun « immanquables ». La location des vélos se fait à la journée (ou pour 1h), vous pouvez donc en profiter pleinement, sans vous soucier du retour. Le soir, vous avez jusqu’à 20h pour retourner votre vélo à l’agence où vous l’avez emprunté ou jusqu’à 24h après l’heure de location en appelant un numéro pour les prévenir.

C’était une première pour nous de devoir découvrir une ville aussi vite et les vélos électriques nous ont particulièrement aidés ! C’est franchement une belle découverte, merci Musement pour cette belle idée.

Blazing Saddles
2715 Hyde Street, San Francisco

Ouest américain San Francisco Blazing Saddles

Ouest américain San Francisco Blazing Saddles

Que visiter à San Francisco ?

Twin Peaks

En une journée et demi, et grâce à nos vélos donc, nous avons parcouru une belle partie de la ville, en pouvant voir tout ce que nous voulions (ou presque, voir plus bas).
La demi-journée sans vélo, nous l’avons passé près de la baie. Mais avant de nous rendre en plein centre-ville, direction les Twin Peaks, deux collines qui surplombent la ville et qui offre un magnifique panorama. C’est très impressionnant et si vous avez la chance de voir la ville sous le soleil, vous apercevrez même le Golden Gate. À cet instant, et de ce point de vue, on ne se rend pas compte des collines qui rendent la topologie de la ville unique.
Nous en avons aussi profité pour nous arrêter au « Welcome center » du Golden Gate Bridge afin de l’admirer d’une certaine hauteur et sous toutes les coutures.

Ouest américain San Francisco Twin Peaks

Ouest américain San Francisco Twin Peaks

Ouest américain San Francisco Golden Gate Bridge

Ouest américain San Francisco Golden Gate

Ouest américain San Francisco Golden Gate Bridge

Une croisière dans la baie de San Francisco

Nous nous sommes rendus ensuite vers le Pier 39, une ancienne jetée réaménagée, pour faire une croisière le long de la baie de San Francisco. Le bateau vous emmène le long de la ville à la rencontre du Golden Gate, passe légèrement en-dessous et revient sur San Francisco en longeant l’île d’Alcatraz. C’est une visite de touriste mais c’est franchement très sympa, et cela peut être reposant dans un planning parfois chargé de se poser pendant 1h, de se laisser porter et d’admirer le paysage. J’aimerais vous dire que j’ai appris plein de choses grâce à l’audioguide, mais avec le bruit du bateau et le vent, je n’ai capté que des bribes. Une fois de retour sur terre, au Pier 39, nous nous sommes promenés au Fisherman’s Wharf. L’endroit est très sympa, très touristique et mercantile certes, mais l’ambiance se transforme vite en station balnéaire. Il y a beaucoup de boutiques, peu sont intéressantes, mais il ne faut surtout pas manquer les lions de mer échoués sur les pontons le long de ce pier justement. C’est l’attraction ! C’est tellement étonnant de les voir ici, d’aussi près, mais ils ont l’air de se plaire, affalés, à se faire dorer la pilule devant une horde de touristes.

Ouest américain San Francisco baie

Ouest américain San Francisco Golden Gate Bridge

Ouest américain San Francisco Golden Gate Bridge

Ouest américain San Francisco Golden Gate Bridge

Ouest américain San Francisco Alcatraz

Ouest américain San Francisco Alcatraz

Ouest américain San Francisco lions de mer

À la découverte du Presidio

Le lendemain, nous nous sommes levés tôt pour profiter pleinement de la journée. La météo n’était pas aussi clémente que la veille mais nous avons évité la pluie ! Ouf ! Après avoir récupéré nos vélos, nous avons enclenché le petit « moteur » pour nous rendre rapidement le long de la plage, pour admirer le Golden Gate entre les nuages. En poussant légèrement dans la ville, nous avons découvert le Palace of Fine Arts, un bâtiment tout à fait étonnant et dont l’architecture est plutôt rare aux États-Unis.
En remontant le Presidio de San Francisco (un immense parc au nord de la ville), nous sommes tombés sur la Lovers’ Lane, un joli petit chemin boisé si atypique.

Ouest américain San Francisco Golden Gate Bridge

Ouest américain San Francisco Golden Lover's Lane

Les maisons victoriennes

Direction ensuite la colline d’Haight Ashbury, où je pensais trouver un quartier hippie mais nous n’avons vu que des maisons ultra chics. Nous n’avons peut-être pas assez parcouru le quartier en question ou pas les « bonnes » rues, mais en tout cas nous avons pu admirer de magnifiques demeures, très bien entretenues.
Non loin de là, on s’est évidement arrêté au Alamo square et ses célèbres Painted ladies, cette série de maisons victoriennes alignées et peintes. Très franchement, l’image est belle, avec ces maisons « anciennes » et la ville « moderne » en arrière-plan, mais l’endroit est bourré de monde, il est compliqué de faire de belles photos et surtout, vous trouverez d’autres maisons de ce style ailleurs, avec beaucoup moins d’influence. Ne perdez pas trop de temps sur place !

Ouest américain San Francisco Golden Painted Ladies

Ouest américain San Francisco Golden Painted Ladies

Ouest américain San Francisco Golden Painted Ladies

Ouest américain San Francisco Golden maison victorienne

Ouest américain San Francisco Golden maison victorienne

Du street art à Mission District

Nous avons ensuite traversé le Castro, réputé pour être le quartier homosexuel de la ville (les drapeaux arc-en-ciel sont légions), pour rejoindre Mission District. Il s’agit du quartier le plus ancien de San Francisco et il est très hétéroclite (même s’il est principalement hispanique). De nombreuses origines s’y retrouvent et cohabitent et l’ambiance y est forcément spéciale. Ce qui est intéressant dans ce quartier, ce sont les nombreuses œuvres qui viennent décorées les murs des rues. On en retrouve un peu partout et ce sont souvent de magnifiques pièces. Nous y étions allés dans l’optique de voir du street art et nous n’avons pas été déçus. Avant de partir, j’avais repéré les rues dédiées à cet art : elles sont en effet plusieurs à abriter des mètres et des mètres de peintures murales. Je vous conseille donc la Balmy Alley, la Clarion Alley et le Women’s Building. Beaucoup de SDF peuvent zoner de ces rues et alentours, mais en pleine journée, avec d’autres touristes, on ne s’est jamais senti en insécurité ou autre. Je ne sais par contre pas quelle est l’ambiance à la tombée de la nuit.

Ouest américain San Francisco Castro

Ouest américain San Francisco Castro

Ouest américain San Francisco Mission District street art

Ouest américain San Francisco Mission District street art

Ouest américain San Francisco Mission District street art

Ouest américain San Francisco Mission District street art

Un peu de shopping

Après cela, on s’est dirigés vers Market street, une rue immense et uniquement commerçante avec toutes les marques possibles (notamment LEVI’s). Sur le chemin de vos emplettes, n’oubliez pas de vous arrêter au Civic Center Plaza pour notamment admirer l’hôtel de ville. Je vous conseille ensuite de passer par Union square (une très grande place), avant de vous engouffrer dans Chinatown par la porte « Dragon Gate ». Le quartier chinois est pour moi beaucoup plus typique que ce que l’on avait pu voir à New York. En plus d’être grand, il est bien décoré et les boutiques restent dans le thème. Dans le coin, vous pouvez visiter gratuitement le musée du cable car ou faire un tour à la fabrique Golden Gate Fortune Cookie Factory où ont été inventés les Fortune Cookies.

Après cela, nous nous sommes dirigés vers la Coit Tower et les rues environnantes. Cela permet d’avoir un joli point de vue sur un pan de la ville et notamment la célèbre Lombard street et ses virages sinueux. De loin et en hauteur, c’est très impressionnant à voir. Par contre, une fois sur place, on ne voit clairement pas grand chose. On ne se rend pas vraiment compte, il faut la parcourir à pied sur les côtés ou en voiture.

Ouest américain San Francisco Chinatown

Ouest américain San Francisco Chinatown

La traversée du Golden Gate Bridge

En fin de journée, nous avons entrepris la traversée du Golden Gate Bridge ! Le soleil tombait petit à petit et les nuages étaient toujours présents, mais nous avons quand même décidé de le faire pour ne pas regretter ! Avec nos vélos électriques, la traversée a été plutôt rapide (15-20 min pour traverser avec assistance), la vue est magnifique et c’est une expérience assez sympa. Par contre, je vous conseille réellement de vous couvrir, de prévoir une cape de pluie et quelque chose de chaud car il y a beaucoup, beaucoup de vent au-dessus et cela arrive parfois à déporter le vélo. Il faut faire malgré tout très attention.
Lorsque nous avons entamé la traversée, il était plus de 16h30 il me semble, nous avons donc du emprunter le côté ouest du pont. En effet, pour les vélos, il est possible de rouler du côté est, avec les piétons (et la vue sur la ville) jusqu’à 15h30. Passé cet horaire, il faudra passer en face et forcément, la vue est tout autre.

Nous avons déposé nos vélos un peu avant 20h, pour être dans les temps, et histoire d’avoir encore un peu d’énergie pour rentrer à l’hôtel et trouver un restaurant. Nous sommes ressortis hyper satisfaits de cette journée, nous avons bien arpenté la ville, vu beaucoup de choses et cela faisait du bien de faire un peu de sport après plusieurs jours passés assis dans la voiture !

Ouest américain San Francisco Golden Gate Bridge

Ce que nous n’avons pas eu le temps de faire

Notre journée a eu beau être bien remplie, nous n’avons pas eu le temps de faire certaines choses que je m’étais noté.

Japanese tea garden

Notamment la visite du Japanese tea garden dans le Golden Gate Park. L’endroit a l’air très apaisant, boisé et très fleuri. Pour le visiter, il faut compter 10 à 12 dollars, mais il existe des créneaux gratuits pour en profiter pleinement. Rendez-vous les lundi, mercredi et vendredi matin de 9h à 10h du matin. Nous y étions justement un vendredi, mais nous ne sommes pas arrivés avant l’heure d’admission limite. Tant pis !

Sausalito

Nous souhaitions également traverser le Golden Gate afin de rejoindre la petite ville de Sausalito, pour la visiter et prendre notre temps. La météo en a décidé autrement, et finalement c’est pour le mieux car cela nous a permis de mieux découvrir la ville. Si de votre côté, vous avez le temps et l’envie, n’hésitez pas à vous rendre de l’autre côté de la baie, la ville est très jolie et vous pouvez même rentrer en ferry.
Sur la route de Sausalito, nous avons également manqué un point de vue du Golden Gate assez impressionnant : le Vista point. Il permet d’avoir une vue sur le pont et les voitures qui le traversent d’un peu de haut, c’est très joli ! Nous l’avons fait de l’autre côté, mais la vue n’est pas la même.

Baker Beach

Un autre point de vue que j’aurais aimé explorer si j’avais eu un peu de temps : la Baker Beach. Cette plage de sable se situe au nord-ouest de la ville et la vue sur le pont est canon !

Financial district

Et enfin un quartier que nous avons clairement zappé de visiter, mais volontairement, c’est celui de Financial district. Cette petite partie de San Francisco, entièrement aménagées de grands buildings de bureaux, est le centre des affaires et dénote avec le reste de la ville. Nous avons préféré l’ancien au moderne. Et franchement, une fois que vous avez vu New York, rien ne peut rivaliser en terme de buildings…

Quelle ville ! Nous avons été ravis de cette visite et surtout charmés par cette ville, ses bâtiments, son ambiance beaucoup plus cool que d’autres grandes ville et sa diversité. Il nous reste évidement tant de choses à voir !

ÉGALEMENT SUR L’OUEST AMÉRICAIN
Les incontournables de la côte ouest des États-Unis
San Francisco en 1 journée : c’est possible à vélo !
Las Vegas : la ville de tous les excès
Une visite éclair de Los Angeles

 


mapstr

Retrouvez toutes mes bonnes adresses sur l’application Mapstr !
Ajoutez-moi : @noemielacarelle

 

Épingle cet article sur Pinterest !

 San Francisco en 1 journée : c’est possible à vélo ! Découvrez le programme complet

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *